Les signaux d’apaisement chez les chiens


Chien à l'adoption

Lutin est à adopter ! Cliquez sur l’image pour lire son annonce !

 
Pour communiquer avec nous ou entre eux, les chiens envoient un grand nombre de signaux. Il peut s’agir de gestes (battre de la queue, prendre la position de jeu), de mimiques (montrer les dents, aplatir les oreilles) ou encore d’indications vocales (aboyer, gémir).

Parmi eux, certains sont appelées «signaux d’apaisement» par les spécialistes du comportement canin. Les loulous s’en servent pour:

  • Se calmer, se rassurer.
  • Apaiser une relation tendue, calmer le jeu lorsqu’ils sentent de l’agressivité/dominance chez un chien ou de l’énervement, de l’impatience chez une personne.
  • Montrer qu’ils sont pacifiques lorsqu’ils rencontrent un autre chien.
  • Indiquer qu’ils sont mal à l’aise, stressés, perturbés ou ne comprennent tout simplement pas ce que l’on attend d’eux.
  • Voici donc quelques-uns des «signaux d’apaisements» qu’un chien peut employer:
  • Sortir la langue rapidement et/ou se lécher les babines à petits coups.
  • Bâiller (ne pas confondre avec le bâillement de fatigue; s’il suit ou précède de petits coups de langue, bingo!)
  • Détourner la tête et le regard à plusieurs reprises.
  • Se secouer (s’il pleut ou s’il est mouillé, ça ne compte pas!)
  • Approcher en faisant un grand détour (pour arriver latéralement à côté d’un autre chien au lieu de frontalement).
  • S’asseoir ou se coucher (et attendre que l’autre chien montre ses intentions ou approche).
  • Prendre la position de jeu (arrière-train redressé, pattes avant et avant du corps presque au sol).
  • Lever une patte avant (rien à voir avec l’ordre que vous lui donnez ni avec le geste du chien «mendiant» ; il est surtout visible lorsque plusieurs chiens sont ensemble).
  • Tourner le dos aux autres chiens (souvent lorsque le «jeu» devient un peu trop brutal).
  • Flairer par terre (par exemple lors d’un cours d’éducation trop long, qui stresse le chien).

Je me souviens d’un ami qui me racontait: «Mon chien Max se fiche de moi! Hier j’essayais de lui enseigner les ordres «Assis!», «Couché!» et «Pas bouger!». Il n’en faisait qu’à sa tête et, au bout de trois minutes, il s’est mis à bâiller à qui mieux-mieux pour me faire comprendre que ça l’ennuyait!»

En réalité, en bâillant, Max tentait de lui faire passer le message suivant : «Je ne comprends pas ce que tu me demandes, je vois bien que ça t’énerve, mais moi aussi ça me stresse car je ne sais pas ce que je dois faire.»

Si mon ami avait compris ces bâillements, qui sont typiquement des «signaux d’apaisement» canins, il aurait arrêté la séance, joué un moment avec Max et repris le cours plus tard, en tentant de lui enseigner un seul ordre à la fois pour ne pas perturber le loulou.

Il arrive qu’un chien pince ou morde une personne ou un enfant et qu’on dise que le chien est vicieux car «il n’avait montré aucun signe avant-coureur», n’avait pas grogné ou montré des dents avant de mordre. Imaginez un chien tenu en laisse par son maître, un enfant ou un adulte, qui veut lui faire des câlins, le serre fort dans ses bras, lui tapote ou ébouriffe la tête… Le chien déteste ça, il bâille, se lèche les babines, détourne la tête… Il ne peut se soustraire à ce qu’il considère comme une torture, il ne peut s’éloigner puisqu’il est tenu fermement… Il montre à plusieurs reprises qu’il est stressé, mal à l’aise, qu’il voudrait que cela s’arrête. Au bout d’un moment, il se peut qu’il réagisse et pince ou morde. Mais on ne pourra pas dire qu’il n’a pas prévenu. C’est juste que la plupart des humains ne comprennent pas les signaux que les chiens émettent…

Nous, humains, pouvons aussi nous servir de ces «signaux d’apaisement» lorsque notre chien est stressé. Nous pouvons bâiller en ouvrant grand la bouche et en enroulant la langue ou nous lécher les lèvres à petits coups de langue, ce qui aidera à le calmer…

Adoption chien via association



.

Laissez votre avis


Humain ? *