La puce électronique : la meilleure amie du chien


identification-puce-electronique-chien

Une puce électronique ou microchip (transponder en anglais) est un petit dispositif inclus dans une sorte de gélule qui a à peu près la taille d’un long grain de riz et qui permet d’identifier de façon simple et infalsifiable tout animal domestique tel que chien ou chat. La puce est injectée/implantée sous la peau par un vétérinaire à l’aide d’une seringue ou d’un appareil spécial. C’est presque indolore (comme un vaccin plus ou moins) et ne nécessite pas d’anesthésie. Généralement on place la puce du côté gauche du cou du chien ou du chat.

Comment ça fonctionne ?

La puce comprend un code à 15 chiffres, unique à chaque animal. Dans la plupart des pays d’Europe, les 3 premiers chiffres indiquent le pays de provenance du loulou ou du matou, celui où on lui a implanté la puce :

  • SUISSE : 756
  • FRANCE : 250
  • BELGIQUE : 056
  • ESPAGNE: 724

Les deux chiffres suivants indiquent le genre d’animal. Pour un chien ou un chat ce sera 26 pour «carnivore domestique».

Les deux chiffres suivants correspondent au fabriquant.

Les huit derniers chiffres sont spécifiques à chaque loulou ou matou.

Mais attention, certains animaux peuvent avoir des puces portant des numéros différents. En Angleterre ou en Espagne, par exemple, on trouve des puces dont les trois premiers chiffres sont ceux du fabriquant (Ex: 941 = marque Felixcan très répandue dans certaines régions d’Espagne). Bref, rien n’est 100% simple.

Tessa

Douce Tesa est à l’adoption. Découvrez vite son annonce en cliquant sur sa photo !

 

Comment la lire ? Qui contacter ?

Généralement, les vétérinaires ainsi que les forces de l’ordre ou les refuges ont un appareil, un lecteur de puce, qui permet de «lire» ce chiffre en le passant simplement près de la peau de l’animal au-dessus de la zone où elle est implantée. En l’introduisant ensuite dans la base de données nationale, on peut retrouver le propriétaire du chien.

Si un chien pucé qui a été trouvé n’est pas inscrit dans la base ou l’une des bases de données nationales (parce qu’il s’est perdu alors qu’il était en vacances dans un autre pays que le sien par exemple), on peut tenter de retrouver son origine grâce à deux sites qui possèdent des connections avec de nombreuses bases de données européennes :

http://www.europetnet.com et http://www.petmaxx.com

Ces sites donneront uniquement les coordonnées de la base de données où le chien a été identifié (ANIS pour la Suisse, REIAC pour l’Espagne, Société centrale Canine pour la France, par exemple). Il faut ensuite prendre contact avec eux pour en savoir plus.

Et vous ? Votre animal est-il pucé ?



.

Laissez votre avis


Humain ? *