Comment apprendre des ordres à votre chien ? 1/2


Comment donner des ordres à son chien ?

Chien : Assis, couché, pas bouger !

Tout chien devrait connaître certains ordres basiques pour être «bien élevé» en toutes circonstances.

Prononcez toujours le nom du chien avant de donner l’ordre afin qu’il sache que c’est à lui qu’il s’adresse. Teddy ASSIS ! Maya COUCHÉ ! Lola STOP ! Lina RETOUR !

Il est important d’être cohérent lorsque vous enseignez un ordre à votre loulou ; utilisez toujours le même mot-clé pour le même ordre. Dans la mesure du possible, n’utilisez pas deux mots très proches/similaires à l’oreille pour deux ordres différents.

Par exemple, évitez de choisir ASSIS pour enseigner à votre chien à s’asseoir ICI pour le faire revenir vers vous, cela risque de l’induire en erreur…

Green, Podenco à l'adoption

Green, jeune Podenco à adopter. Cliquez sur l’image pour lire son annonce !

 

Vous pouvez aussi enseigner, en même temps, certains ordres à votre chien avec des gestes. Cela lui permettra de comprendre un ordre, particulièrement celui du RETOUR (pour revenir vers vous) ou celui du STOP (pour ne pas bouger) s’il est loin de vous et hors de portée de voix mais que vous êtes dans son champ de vision. En cas de danger imminent, cela peut s’avérer très utile. Cela lui permettra également de vous comprendre même si, avec l’âge, il devient sourd.

Personnellement, il a aidé ma maman, qui a un très fort accent espagnol, à se faire comprendre de notre labrador. Elle se plaignait qu’il n’obéissait pas lorsqu’elle lui donnait l’ordre de s’asseoir. Je lui ai demandé de donner l’ordre devant moi. Teddy connaissait l’ordre ASSIS. Or ce que ma maman lui disait, avec son accent, ressemblait plus à HASCHICH ;-) Du coup, en ajoutant à mon ASSIS un geste, il a appris à obéir aussi bien au geste seul, qu’à l’ordre seul ou aux deux associés. Il a ensuite suffi à ma maman d’utiliser le même geste pour obtenir une parfaite obéissance…

Voici les cinq premiers ordres de base :

ASSIS

Utilité : dans les transports en commun, lorsqu’on attend quelque part, qu’on prend un ascenseur avec d’autres personnes, qu’on attend à un passage clouté avant de traverser une route, dans la voiture, lorsque le chien est trop excité, etc.
Geste : main fermée, index tendu en l’air, paume vers le chien.

COUCHÉ

Utilité : pour montrer au chien qu’il peut être «au repos» (le COUCHÉ est plus relax que le ASSIS) si vous devez attendre durant un certain temps, pour le soigner ou vérifier ses coussinets…
Geste : bras et main tendus qui s’abaissent, toujours tendus, en direction du sol

RETOUR / ICI / REVIENS (certains disent AU PIED)

Le chien doit revenir immédiatement vers vous. Vous pouvez exiger qu’il s’asseye à vos pieds ou simplement qu’il soit suffisamment proche pour que vous puissiez lui remettre sa laisse.
Utilité : en cas de danger, lorsqu’il est temps de rentrer à la maison, lorsqu’il veut aller dire «bonjour» à une personne qui n’aime pas ou à peur des chiens, à un enfant qu’il risque de bousculer par un trop plein d’enthousiasme, etc.
Geste : Bras tendu à l’horizontale de côté, qui s’abaisse vers la cuisse, puis remonte, à plusieurs reprises (le chien, s’il est loin, ne voit pas bien les formes immobiles. Seuls de grands gestes pourront attirer son attention). S’il est vraiment loin, vous pouvez même faire le geste avec les deux bras. Attention à ne pas vous envoler ;-)

STOP !! (Très impératif)

Le chien doit immédiatement s’arrêter et rester sur place jusqu’à ce que vous le rejoigniez ou que vous donniez un contrordre (par exemple RETOUR).
Utilité : lorsque le chien s’est éloigné et qu’il y a un danger situé entre lui et vous (route, voiture qui manœuvre, bris de verre par terre) cela permet de lui signifier qu’il doit rester là où il est.
Geste : bras tendu, main verticale à plat, paume vers le chien.

RESTE / PAS BOUGER (plus incitatif)

Le chien doit rester là où vous lui donnez l’ordre. Vous devez pouvoir vous éloigner sans qu’il bouge.
Utilité : lorsque vous ne voulez pas que le chien saute hors de la voiture dès que vous ouvrez la portière, pour qu’il sache qu’il doit attendre devant un magasin où les chiens ne sont pas admis, à la maison si vous avez des invités qui ne font pas ami-ami avec les chiens et que vous souhaitez qu’il reste dans son panier, etc.
Geste : bras tendu, main verticale à plat, paume vers le chien (le même que STOP !)

Il faut aussi penser à choisir un ordre de libération, qui fait comprendre au chien que ça y est, il est libre de faire ce qu’il veut. Par exemple: VAS-Y !



.

Laissez votre avis


Humain ? *