Acheter un chiot, les pièges à éviter


chiot-chien

Le chien est un excellent compagnon pour l’homme, cette idée est toujours défendue. Vous en
offrir un s’inscrit peut-être dans vos projets. Pour cela, plusieurs démarches vous sont proposées.
L’animalerie (à éviter), les éleveurs (le bouche à oreille est un bon moyen de trouver un éleveur réputé) et les refuges & associations sont les alternatives les plus courantes, cependant les chiots sont aussi
mis en vente sur internet ou via annonces sont postées dans des « revues » dites spécialisées.

Soyez vigilants

Le trafic animalier est un phénomène bien réel et qui prend une ampleur au niveau mondial. Les chiots
vendus via ce type de réseau (essentiellement petites annonces ou sur les marchés voir dans les rues) ne viennent pas toujours au monde – et assez rarement à dire vrai – dans les meilleures conditions. Sans parler des parents ! Des esclaves de la reproduction.

Des conditions déplorables

La mère est souvent condamnée à ne rien faire que mettre bas. En somme, elle est « utilisée » pour
produire des petits. Elle vit dans une cage, sans manger à sa faim et sans échanges affectifs. Et elle ne bénéficie d’aucun soin qui pourrait mettre en valeur son
physique de chienne de pure race et surtout la maintenir en bonne santé. La fatigue, le stress, la peur sont les seules sensations qu’elle peut
connaître dans de telles circonstances. Et on n’oublie pas sa tristesse de se voir séparée et à jamais,
de tous ses chiots.

Des soucis de santé

Les chiots vendus par l’intermédiaire d’un tel trafic présentent des conditions de santé déplorables.
Et certains nouveaux propriétaires ne profiteront même pas de leur compagnon au-delà de quelques
semaines. Les papiers sensés certifier la vaccination ou le passeport du chiot sont, sans doute,
fabriqués de toutes pièces. Bien sûr, un cas de maladie héréditaire ne sera pas mentionné par les
trafiquants.

Le choix de la manière d’acquérir un chiot vous revient. Toutefois, il est préférable d’opter pour un
achat « fiable ». Vous pouvez notamment demander à faire connaissance avec la mère de votre futur
compagnon.



Un commentaire pour “Acheter un chiot, les pièges à éviter”

  1. Jean-Pierre

    Mai 14. 2014

    Bien sûr il faut toujours demander à voir les parents et les conditions d’élevage, dans les animaleries ce n’est pas possible donc comme vous le dites à éviter absolument.

Laissez votre avis


Humain ? *